Mon Rose Cake pêche/vanille


12370972_10208439823453523_4365839038463727416_o

 

Il y a quelques jours, pour le départ pour 9 mois d’une copine et aussi pour son anniversaire, j’ai décidé de réaliser un Rose Cake.
J’en avais l’idée depuis déjà pas mal de temps mais il faut toujours une occasion un peu spéciale pour réaliser ce genre de gros gâteau… Et l’occasion s’est enfin présentée à moi !

Ce genre de gâteaux, c’est toujours tellement beau, que rien qu’en les regardant on a l’eau à la bouche… !

 

Un Rose Cake, qu’est ce que c’est? C’est un gâteau composé d’une génoise, et décoré de belles roses avec un glaçage de votre choix (pourvu qu’il soit suffisamment consistant pour être poché et pour se tenir une fois posé)

 

On peut trouver des recettes de Rose Cake un peu partout sur internet, mais je cherchais une recette bien expliquée, pas trop compliquée et que je  pouvais commencer à préparer la veille.

J’ai donc opté pour la recette d’Anissa (Candidate de cette année 2015, à l’émission Le Meilleur Pâtissier sur M6), trouvée sur son blog: http://etsionfaisaitungateau.fr/.

 

921076_10208439822733505_8860997522691508767_o

 

 


recette


 

 

Pour la génoise:

 

J’ai opté pour un gâteau en trois couches dans un dégradé de rose. J’ai donc réalisé cette recette et séparé en trois parts égales la préparation, ajouté du colorant de telle sorte à avoir trois roses différents (une génoise sans colorant, une rose pâle et une rose plus foncée), et cuit mes trois génoises séparément (Dans des moules de même taille évidement).
J’ai réalisé cette partie la veille, et filmé mes génoises refroidies pour les conserver dans un endroit sec.

 

  • 6 œufs
  • 200g farine
  • 200g sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 gousse de vanille ou arôme vanille

 

Préchauffez votre four à 180°.
Graissez votre moule.
Séparez les blancs des jaunes.
Montez les blancs en neige, ajoutez le sucre et le sucre vanillé en trois fois, pour avoir une belle meringue bien ferme.
Ajoutez ensuite les jaunes puis la farine sans trop travailler l’appareil, au risque de faire retomber les blancs.
Enfournez environ 35 min.

Pour savoir si votre génoise est cuite, enfoncez la lame d’un couteau verticalement dans la partie la plus bombée et centrale de votre gâteau. Si la lame ressort sèche, c’est que c’est cuit ! Sinon laissez au four en surveillant régulièrement.

 

Rendez-vous au montage pour la suite !

 

 

Pour le sirop d’imbibage:

 

J’ai aussi réalisé cette étape la veille et conservé mon sirop, dans un ramequin recouvert de film alimentaire.

 

  • 30g de sucre en poudre
  • 30g d’eau
  • Une cuillère à soupe de sirop de pêche ou quelques gouttes d’arôme de pêche (facultatif)

 

Portez à ébullition l’eau, le sucre et le sirop/arôme de pêche.
Laissez refroidir.

 

Rendez-vous au montage pour la suite !

 

 

Pour la mousse à la vanille:


Mettez votre saladier/cul de poule rempli de votre crème et vos fouets de batteur, au frigo au moins une heure avant cette étape ou au congélateur au moins 1/2 heure.
Cette mousse vanille est une chantilly, il est donc impératif que tous vos ustensiles soient froids pour que votre crème monte.
Cette étape ne peut être réalisée la veille, sans quoi la mousse risque de retomber.

 

  • 250ml crème entière (30%)
  • 100g de yaourt à la grecque
  • Une cuillère à café d’arôme de vanille

 

Récupérez vos ustensiles au frigo/congel’.
Montez la crème en chantilly avec l’arôme, à une vitesse constante.
Une fois celle-ci bien ferme incorporez le yaourt à la grecque à l’aide d’une maryse, en remuant le moins possible.
Réservez la mousse au frais.

 

Rendez-vous au montage pour la suite !

 

 

Pour la crème au beurre à la meringue suisse (CBMS pour les intimes):

 

Comme j’ai opté pour un gâteau en trois couches dans un dégradé de rose, j’ai aussi voulu que mon glaçage suive le dégradé  des couleurs de mes génoises, pour que l’effet visuel soit optimal à la découpe. J’ai donc réalisé cette recette et séparé en trois parts égales la meringue, et ajouté du colorant de telle sorte à avoir trois roses différents.
Sortez votre beurre du frigo 1/2 heure à l’avance pour qu’il devienne pommade.

Étape à réaliser également au « dernier » moment.

 

  • 6 blancs d’œufs
  • 195g de sucre glace
  • 345g de beurre pommade
  • Colorant (facultatif)
  • Une cuillère à café d’arôme de vanille (facultatif)

 

Montez les blancs et le sucre au bain marie, il faut que la meringue atteigne 55° environ.
Retirez le bol du bain marie et continuez à fouetter jusqu’à refroidissement.
Ajoutez l’arôme puis le colorant. Petit à petit ajoutez le beurre pommade.
Continuez de fouetter, vous allez bientôt passer une période de perturbations, la crème aura un aspect étrange mais pas de stress, continuez de battre elle va faire peau neuve.
Une fois la crème lisse et homogène réservez là au frais .

 

Rendez-vous au montage pour la suite !

 

 


MONTAGE


 

 

Découpez votre génoise en trois (Si vous avez fait comme moi, elle sera déjà en trois puisque cuite en trois gâteaux différents). Appliquez au pinceau votre sirop d’imbibage sur une face de chaque disque de génoise.
Entre chaque couches de génoise, appliquez à la poche à douille (ce sera plus propre) ou à la spatule, de la mousse à la vanille. (Anissa, dans sa recette ajoute des morceaux de pêches fraiches, mais pour ma part ce n’était pas vraiment la saison…)
Recommencez cette étape jusqu’à n’avoir plus de génoise.
Une fois les trois disques superposés, appliquez une fine couche de crème au beurre à la meringue suisse qui servira à emprisonner les miettes.
Puis remplissez votre poche à douille munie d’une douille « étoile fermée » de crème au beurre et commencez à décorer votre gâteau. On commence par le bas et on monte.

Comme le conseil Anissa, allez faire un tour sur les tuto youtube avant de vous lancer.

 

 


ASTUCES


 

 

 

Pour le transport du gâteau, j’avais inséré des pailles qui traversaient les couches. Oui, suite à une expérience personnelle de glissage en cascade des couches de gâteau dans la voiture, désormais, je prends mes précautions.

 

 

Bonne chance et à très vite !  ♥

 

 

12366168_10208439824053538_6779375780922663157_o

 

 


A propos Agathe

La pâtisserie c’est mon quotidien, c’est mes jours et mes nuits, mes rêves et mes déceptions. Faisons simple, la pâtisserie c’est ma passion: c’est celle qui m’empêche de m’endormir le soir quand je cogite sur mes nombreux futurs projets, celle qui occupe mon temps libre, celle qui me fait rager quand je n’arrive pas au résultat espéré, celle qui me fait sourire quand j’arrive enfin à faire quelque chose sur lequel je m’acharne depuis longtemps… Celle qui m’anime depuis 8 ans maintenant. Je m’appelle Agathe, j’ai 26 ans, toutes mes dents, et l’envie de partager avec vous cette passion, sans prétention.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *